Tunisie : approximations et erreurs de médias français
article

Tunisie : approximations et erreurs de médias français

Réservé à nos abonné.e.s
Depuis le 25 juillet, le président tunisien s'est octroyé les pleins pouvoirs par un coup de force politique avec le soutien des forces armées, de sécurité et d'une partie de la population. Des médias français ont récolté une volée de bois vert de la part de journalistes spécialisés ou présents en Tunisie. Retour sur un récit médiatique approximatif.

Par Yannick Nadjingar-Ouvaev.

Franchir la Méditerranée exonèrerait-il de vérifier les informations avant de les publier ? "Le florilège d'inexactitudes et d'approximations (et de fantasmes) des médias français a commencé !", tweete le 27 juillet la directrice éditoriale du site d'investigation indépendant tunisien Inkyfada, Monia Ben Hamadi. Elle joint à son propos une publication Facebook de l'Obs et un extrait de vidéo de la chaîne d'information en continu France info, portant tous deux sur la situation politique en Tunisie. "Ce que vous affirmez dans cet article est faux", s'émeut à son tour le 31 juillet la journaliste du média spécialisé Orient XXI Sarra Grira envers une dépêche AFP publiée par la chaîne France 24. Comment expliquer ces...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

L'incertaine équipée de BHL en Tunisie

Invité par le président ? Une rencontre avec les islamistes ? L'écrivain activiste dénonce "un vent de folie"

Sandrine Rousseau, de "victimaire" à "favorite"

La candidate à la primaire écolo a "percé" dans les médias, pour le meilleur et surtout pour le pire

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.