Toulouse, le "tournant" de la campagne qui donne le tournis aux éditorialistes
article

Toulouse, le "tournant" de la campagne qui donne le tournis aux éditorialistes

"Il y aura un avant et un après" : du bon usage du mantra

Réservé à nos abonné.e.s
Ouf ! Enfin un vrai rebondissement dans une campagne jusque-là sans suspense. Avec la tuerie de Toulouse, certains commentateurs et journalistes croient voir survenir un "tournant". Au profit de qui ? De la droite bien sûr. Sarkozy aura même un gain "quasi mécanique", prédit un politologue. "Tout a changé", s'emballe Le Figaro. Sauf que les sondages effectués après la tuerie ne montrent pas vraiment de basculement. Pas grave, la méthode Coué finira bien par faire son oeuvre. D'ailleurs, pour justifier l'absence de "tournant" , France 2 a  inventé un nouveau concept ( sûrement bientôt enseigné à Sciences Po) : l'opinion "en suspens".




Le feuilleton de Toulouse n'était pas encore terminé que déjà certains commentateurs et journalistes affirmaient qu'on était à un "tournant" de la campagne. Une affirmation répétée en boucle  plusieurs jours. Par les politologues d'abord. "Je suis convaincu que c'est un événement majeur qui va complètement réorienter la campagne. Ce qui a eu lieu jusqu'à présent va être quasiment effacé et une autre campagne va commencer", expliquait par exemple à Reuters Dominique Reynié, politologue proche de l'UMP, le jour même de la tuerie dans l'école juive de Toulouse. "Le ton de la campagne ne pourra pa...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.