35
Commentaires

Toulouse, le "tournant" de la campagne qui donne le tournis aux éditorialistes

Ouf ! Enfin un vrai rebondissement dans une campagne jusque-là sans suspense. Avec la tuerie de Toulouse, certains commentateurs et journalistes croient voir survenir un "tournant". Au profit de qui ? De la droite bien sûr. Sarkozy aura même un gain "quasi mécanique", prédit un politologue. "Tout a changé", s'emballe Le Figaro. Sauf que les sondages effectués après la tuerie ne montrent pas vraiment de basculement. Pas grave, la méthode Coué finira bien par faire son oeuvre. D'ailleurs, pour justifier l'absence de "tournant" , France 2 a  inventé un nouveau concept ( sûrement bientôt enseigné à Sciences Po) : l'opinion "en suspens".

Derniers commentaires

Dans la presse italienne et à la RTBF (chaîne PUBLIQUE belge) on signale (ce mardi 27 à 19h30) que M Bonnet (ex-DST) a donné l'info "Mehra était un agent de la DCRI"??? Pas un mot sur France2 ; ASI est mieux informé???? Bizarre...
Est-ce que quelqu'un dans les médias français a vu cela ?
http://www.guardian.co.uk/world/french-election-blog-2012/2012/mar/27/london-sarkozy-french-expats
L'équipe de Sarkozy fait envoyer des mails aux Français expats à Londres, signés Sarkozy et écrits à la première personne, pour leur expliquer qu'il faut voter pour lui parce qu'il a géré les événements de Toulouse de manière admirable... Un petit goût de Tibéri dans le procédé...
J'ai une formule bouée de secours que je vends très cher : le tournant a été tel que l'on est retourné au point de départ.
Dommage pour le "Président d'apparence"...
Je viens de lire l'article, mais les vidéos contenues dans celui-ci ne s'affichent pas chez moi (avec Safari)... C'est grave, docteur?
Je regarde peu souvent Calvi. A-t-il déjà invité une fois un économiste atterré ou un journaliste du Monde diplo?
Si oui, on pourrait lui demander par dizaines ou centaines de mails sur le site de les inviter aussi souvent que ses copains.
Si non, demander par le même procédé de les inviter régulièrement pour avoir une autre vision sur une chaîne publique au lieu de cette propagande indigeste.
Ceux qui pérorent quotidiennement chez Calvi et que vous citez font de la propagande pour Sarkozy,les Perrineau,Reynié etc,sans scrupules et avec un ton définitif. Une telle morgue et une telle suffisance sur une chaîne publique sont scandaleuses.Encore hier à part Brice Teinturier qui tenait des propos mesurés,il n'y avait que propagande et mensonges. Et le cri du coeur de tous ces perroquets résonnait plus ou moins fort..."Pourvu que Sarkozy finisse par l'emporter". Je sais,on peut éviter de regarder ça et,en même temps,c'est instructif.Il n'y a pas que les chaînes privées pour tenter d'influencer l'électeur. Il y a aussi celles que nous finançons,nous,citoyens de tous bords qui préfèreraient des débats équilibrés à ce potage avarié.
On est peut être tous "en suspens", en train de se demander si ceux qui nous gouvernent apparemment si mal ne font pas en réalité une "politique du pire" délibérée et parfaitement conséquente.
Les français seraient-ils plus intelligents que ne le croit ce grand Barnum médiacratique ( à la renverse) ?
Croisons les doigts, cela redonnerait presque espoir dans le genre humain.
Pourquoi s'étonner? Ce que vous appelez la Presse est entirement dans les mains des amis très proches de Sarkozy et le service Public à sa botte après la nomination des Présidents de france télévision et Radio france. Ces amis ont pour nomsCanal+ France ( lagardère et Vivendi Bouygues TF1, Dassault (Groupe Figaro) M6 ( groupe RTL avec l'eternel A Frêre. Pourquoi s'en etonner maintenant, parce que c'est trop?
La france se Pouténise...
C'est surtout qu'à force d'être au tournant, ça tourne en rond, et ça n'avance pas pour faire le buzz.
Hallucinant: à croire qu'ils en bavent d'envie de voir enfin Sarkozy déjouer tous les pronostics rationnels effectués depuis au moins 18 mois.
Sommes-nous des oies qu'il faut à tout prêt gaver quoi qu'il en coûte ?

Qui aura relevé que toutes les exclamations admiratives sur le mode du "Sarkozy se représidentialise face aux prétendants à la peine" sont complètement absurdes, tautologiques même et reviennent à dire "Sarkozy fait président parce qu'il est président !"... La belle affaire ! Quel exploit !

Comme si on s'exclamait d'admiration en voyant au départ d'une course sur 100 mètres, un coureur placé 20 mètres devant les autres sur la ligne de départ.
Samedi soir, Toulouse-Auxerre: 1-0.
Un tournant dans la lutte qualificative pour la "Champion's League"
Perso j'ai beaucoup aimé ce qu'a dit Colombani dans cette émission d'éditocrates qu'on peut écouter le dimanche matin sur Inter, extrait :
« la certitude que l'on peut avoir c'est qu'on va avoir un regain fort et probablement spectaculaire de Sarko (...) on a bien vu que tous les autres étaient en difficulté, F. Hollande a intelligemment collé au costume de président bis, les autres Bayrou, Mélenchon et Le Pen n'ont pas été placés en bonne situation (...) la question est, on a eu le Président avec tout le bénéfice qu'il peut en tirer, mais comme on le sait le candidat Sarkozy peut aussi affaiblir ce qu'a fait le Président (...) » !
Vive l'éditocratie ;-)
c'est ici http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=320427
Voilà une bien belle mise en exergue d'une propagande médiatique, merci à Sébastien Rochat.

Néanmoins (mode râleur "ON"), il y a quand même un problème dans l'article d'@SI, quand il passe sur les sondages d'intentions de vote après avoir indiqué la volonté quasi mystique des commentateurs d'un tournant sur les thèmes de campagne.

L'Observatoire des sondages avait il y a peu fustigé le fait que le sondage juste en sortie du meeting de Villepinte ne pouvait avoir valeur de preuve de l'effet de ce meeting, car "en toute rigueur, il aurait fallu attendre quelques jours pour qu’un événement ait une conséquence sur les perceptions et préférences".

Avec un évènement aussi traumatisant que celui de Montauban+Toulouse, ce délai d'effet effectif sur " l'opinion " des votants est encore plus long, et ce d'autant plus qu'il faut aussi compter le temps de consolidation de la propagande des différents intervenants politiques. Ce n'est pas en une phrase que Sarko ou Le Pen va traiter cela ; ils vont bombarder, méthodiquement, longuement, des fois en tapis de bombes, des fois en attaques chirurgicales.

Donc il n'est pas correct, dans l'article d'@SI, de faire croire qu'on peut démontrer par les sondages parus quelques jours après, et fait très peu de temps après les drames et leur dénouement guerrier, que ces commentateurs ont tort de prédire un tournant.

Dire que "l'opinion est en suspens" est effectivement une formulation bien étrange mais ni cette notion ni la "décantation" (c'est-à-dire le temps que la masse de la population sorte de l'état traumatique et encaisse le bombardement de propagande) ne sont complètement idiotes : il y a bel et bien en sociologie (comme en virologie...) une certaine inertie de la propagation des idées.
(mode râleur "OFF")

Wait and see.

Le problème, bien sûr, et c'est là tout l'intérêt pour moi que @SI ait relevé cette propagande médiatique du "tournant", c'est que si ce tournant a finalement lieu, il ne sera pas possible de distinguer si c'est par la conséquence d'une "décantation" des évènements et des bombardements politiques par " l'opinion ", ou si c'est par la conséquence de la prédiction auto-réalisatrice du "tournant" martelée par lémédias...
Ainsi, les commentateurs/trices se sont eux-mêmes mis dans une position où ils ne pourront plus analyser correctement ce qui se passe.

C'est splendide.
Sauf que si le tournant est en défaveur de celui qui instrumentalise le plus ce drame, il sera Fabien le Malen, heu, le malin !
qui c'est déjà qui disait que toute la presse est contre Sarkozy?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.