Torture-t-on trop dans les séries télé ?
enquête

Torture-t-on trop dans les séries télé ?

Amnesty International accuse 24 Heures et Homeland

Réservé à nos abonné.e.s
24 et Homeland ont glorifié la torture pour une génération entière de téléspectateurs”. Quand Amnesty International lance une nouvelle campagne mondiale contre la torture, elle n’accuse pas seulement les gouvernements de ne pas avoir tenu leurs engagements 30 ans après l’adoption de la Convention contre la torture par les Nations Unies. Elle accuse aussi les… séries télé d’avoir “normalisé” l’acte de torture. Et si aujourd’hui 45% des Américains estiment que torturer est “parfois nécessaire et acceptable pour obtenir des informations susceptibles de protéger la nation”, ce serait un peu de la faute de Jack Bauer et Carrie Mathison. Amnesty International a-t-elle raison ? Les séries télé font-elles réellement l’apologie de la torture ? On est allés vérifier.

Une conférence de presse. Une vidéo. Un hashtag. Le coup d’envoi de la nouvelle campagne d’Amnesty Internationala été donné cette semaine. Mais celle-ci n’aurait pas eu un aussi grand retentissement si Kate Allen, directrice de la section Royaume-Uni d’Amnesty, n’avait pas lié torture et séries télévisées. En ciblant précisément deux séries américaines, ultra populaires et toujours diffusées dans le monde entier, Allen a braqué l’espace de quelques heures la lumière médiatique sur la campagne de l'ONG. Sur Internet, les titres changent. Ce n’est plus “Amnesty repart en ...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.