"Têtu" et Hassani censurés par la régie de la RATP et de la SNCF
article

"Têtu" et Hassani censurés par la régie de la RATP et de la SNCF

La Une jugée trop "confessionnelle"

Réservé à nos abonné.e.s
Bilal Hassani auréolé de rayons de lumière, dans une position rappelant une madone : la couverture du dernier numéro de "Têtu" met en scène le candidat français à l'Eurovision 2019. Mais Mediatransports, qui gère les publicités dans les gares parisiennes de la RATP et de la SNCF, refuse de l'afficher, assumant la décision dans sa réponse à "Arrêt sur images".

De l'Eurovision à Danse avec les stars, Bilal Hassani est partout. Fort de son succès et de ses prises de position en faveur des droits des personnes LGBT, le chanteur a été nommé "personnalité de l'année" par le magazine trimestriel Têtu. Sur la couverture du dernier numéro du journal dédié à l'actualité LGBT, Bilal Hassani pose donc assis par terre, les yeux levés au ciel, la tête auréolée de rayons lumineux. La position de ses mains rappelle celle qu'adopte Jésus dans nombre de représentations classiques, la longue perruque blonde portée par Bilal Hassani renforçant l'effet de mimétisme. Bref, le chanteur est une icône. "En offrant avec talent et simplicité, dans une émission populaire, une incarnation de notre communauté plur...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.