Télé : pourquoi les images doivent toujours bouger
Brève Vidéo

Télé : pourquoi les images doivent toujours bouger

Pourquoi les images bougent-elles ?

Après l'assaut de Saint-Denis et l'annonce de la mort d'Abdelhamid Abaaoud, soupçonné d'avoir commandité et coordonné les attaques du 13 novembre, BFM TV a diffusé en boucle l'image de ce djihadiste franco-belge. Pendant près de dix minutes, jeudi 19 novembre, est apparue à l'écran une image animée d'Abaaoud à bord d'une voiture. Pourquoi ne pas avoir diffusé simplement une image fixe ? "Parce que c'est de la télévision et on essaye de faire un peu bouger les images", s'est justifié le directeur général de BFMTV, Guillaume Dubois, sur notre plateau.


Faire bouger les images. En 2002, dans Arrêt sur images version France 5, Philippe Vandel constatait déjà que la télévision ne pouvait s'empêcher de diffuser des images animées, là où une image fixe suffirait. La raison ? "Parce que ça attire l'oeil. Et pourquoi ça attire l'oeil ? Parce que nous sommes carnivores. L'évolution a programmé la vision pour réagir aux variations et aux changements d'images parce que qui dit animal, dit déplacement de la nourriture", expliquait Vandel.

Pour voir l'intégralité de notre émission de cette semaine, c'est ici : "Que dire ? Que montrer ? L'AFP et BFMTV reviennent sur une semaine de terreur en direct"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.