Taxe sur les transactions financières : la France demande un report
article

Taxe sur les transactions financières : la France demande un report

Le Brexit, nouveau prétexte

Réservé à nos abonné.e.s
Emmanuel Macron sera-t-il le fossoyeur de la taxe sur les transactions financières (TTF) – dite aussi taxe Tobin – à l’échelle européenne ? C’est bien parti. Comme le signalait Libération lundi 22 mai, la réunion qui devait (enfin) permettre de finaliser un accord en souffrance depuis 2011 a été purement et simplement annulée à la demande de la France, autrement dit de Macron et de son ministre de l’économie de droite, Bruno Le Maire.

Cette réunion prévue lundi 22 mai en marge de l'Eurogroupe était l’occasion d’aboutir à un accord entre les onze pays européens constitués en "coopération renforcée" depuis 2011 suite à l’impossibilité de trouver un accord avec tous les Etats membres de l'Union européenne. Mais Emmanuel Macron et Bruno Le Maire, son ministre de l'économie, ont préféré la reporter.

Six ans donc que la TTF – qui n’a plus de secret pour vous – attend de voir le jour. Six ans qu’elle est repoussée, et ce sous l’influence d’un lobbying intense quand ce n’est pas un pantouflage éhont&ea...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.