Taha Bouhafs : BFMTV chasse le scoop… et se trompe
article

Taha Bouhafs : BFMTV chasse le scoop… et se trompe

Première sur l'info, pas sur son exactitude

Réservé à nos abonné.e.s
BFMTV est le premier média à avoir révélé que des témoignages de violences sexuelles visant Taha Bouhafs avaient fait l'objet d'un signalement auprès de La France insoumise (LFI). Mais la publication moins d'une heure plus tard d'une enquête beaucoup plus fouillée de "Mediapart" a amené la chaîne a retirer certaines informations. En toute discrétion.

L'après-midi du mardi 10 mai, un certain nombre de journalistes, militants politiques et anonymes annonçaient ou sous-entendaient sur Twitter que seraient bientôt publiées des informations concernant le journaliste Taha Bouhafs. Et que celles-ci seraient susceptibles d'éclairer différemment son renoncement à être candidat à Vénissieux, posté la veille sur Twitter. Bouhafs dénonçait alors "une tempête d'attaques sans précédent", ajoutant "tous les jours, une nouvelle calomnie, une nouvelle insulte, une nouvelle menace de mort, une nouvelle accusation", l'ensemble semblant évoquer exclusivement le harcèlement raciste dont il était l'objet depuis plusieurs semaines. C'est pour cette raison que de nombreuses personnalités politiq...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Nupes : radiographie d'une panique éditoriale

"Le soleil bolivarien sur une piscine municipale envahie de burkinis" ("Le Figaro")

Meurtre de Shireen Abu Akleh : peut-on "entendre les deux camps" ?

Des limites de "l'exposé du pour et du contre" journalistique

Tchernobyl : L'AFP "tue" une dépêche erronée sur le niveau des radiations

L'agence de presse regrette une "erreur de transcription"

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.