Suicide et vie privée : un hebdo local retiré des kiosques
article

Suicide et vie privée : un hebdo local retiré des kiosques

"Je considère l'Oise comme une nation, et Oise-Hebdo comme un journal national"

Réservé à nos abonné.e.s
Oise Hebdo, magazine local habitué aux unes morbides ou racoleuses, a été condamné pour atteinte à la vie privée à... retirer son dernier exemplaire des kiosques par le tribunal de grande instance de Beauvais. En cause : un article évoquant le suicide d'un ancien commerçant de la ville. L'hebdo a fait appel et l'audience aura lieu mercredi 19 août à la cour d'appel d'Amiens. Entre exigence d'information et respect de la vie privée, la Justice navigue avec subtilité.

Capture JDD.fr, 17/08/2015

Mercredi 12 août, en page 3 de Oise Hebdo, un fait divers d'une demi-page intitulé "Cyrille Hodent, 41 ans, happé par un camion". L'article, qui s'appuie sur des sources policières, indique qu'il ne s'agit pas d'un accident mais d'un suicide, avant d'évoquer le parcours scolaire et professionnel et de cet ancien poissonnier qui "semblait, depuis plusieurs années, être mal dans sa peau". Deux photos illustrent ce papier : une photo, issue de Facebook, de l'ancien poissonnier et une autre de la poissonnerie des Halles.

Trop d'informations pour deux membres de la famille du commerçant (sa mère et son ancienne compagne) qui ont assigné l'hebdomadaire...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.