Strasbourg : et la fachosphère découvrit l'horreur du complotisme
article

Strasbourg : et la fachosphère découvrit l'horreur du complotisme

Réservé à nos abonné.e.s
Sur les réseaux sociaux, les militants d'extrême droite Damien Rieu et Pierre Sautarel dénoncent les théories du complot sur l'attentat de Strasbourg, notamment chez les Gilets jaunes. Mais leur anti-conspirationnisme est nettement moins évident dans d'autres cas.

La fachosphère est révulsée. Comment peut-on dire que l'attentat de Strasbourg a été organisé en sous-main par l'Elysée, plutôt que perpétré par un islamiste laissé en liberté par une justice laxiste ? C'est Damien Rieu, l'une des principales figures des cyber-identitaires français (voir encadré), et jusqu'alors soutien sans réserve des Gilets jaunes, qui mène la charge anti-complotistes sur les réseaux sociaux. Depuis mercredi 12 décembre, au lendemain de l'attaque terroriste ayant fait trois morts aux abords du marché de Noël de Strasbourg, cet influent membre de la "fachosphère" fait la leçon aux complotistes, notamment Gilets jaunes. "Les Gilets jaunes qui crient au complot vous êtes vraiment très lourds. Comme si l'islamisme était une...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.