Sondages : les "chutes", les "toboggans", et les "dynamiques" invisibles de Match
enquête

Sondages : les "chutes", les "toboggans", et les "dynamiques" invisibles de Match

Au comble de l'absurde : le "rolling" quotidien

Réservé à nos abonné.e.s
Depuis le 1er février 2017, Ifop-Fiducial, en partenariat avec Paris Match, CNews, et Sud Radio, publie quotidiennement un sondage, supposé livrer une analyse "en temps réel" sur la présidentielle. Alors que Sud Radio commente l'évolution hebdomadaire, Paris Match analyse presque quotidiennement les variations des intentions de vote, même lorsque celles-ci se situent dans la marge d'erreur du sondage.

Paris Match et Cnews, commentateurs en temps réel de chiffres irréels? Chaque jour depuis le 1er février 2017, Ifop-Fiducial publie un sondage en "temps réel" sur la présidentielle. Le sondage fonctionne avec un système de "rolling" : concrètement, comme l'explique l'Ifop-Fiducial dans sa notice, pour chaque sondage, "500 personnes sont interrogées en ligne quotidiennement. La vague du jour est alors cumulée avec les vagues des deux jours précédents dans le cadre d'un échantillon agrégeant au total près de 1500 personnes". Interrogé par @si, François Kraus, responsable au pôle politique et société de l’I...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Les journalistes du Figaro condamnent un sondage sur l'arabe à l'école

Un effet collatéral des subsides de Facebook à la presse ?

Légion d'honneur pour journaliste fan de Brigitte Macron

Caroline Pigozzi (Paris Match) est aussi spécialiste du Vatican

Une vraie-fausse interview d’Alice Taglioni en Belgique

Le groupe Sudpresse supprime ses articles après l'appel d'Arrêt sur images

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.