Sondages Elysée : après Buisson mis en examen, Guéant impliqué ?
Brève

Sondages Elysée : après Buisson mis en examen, Guéant impliqué ?

(Petite) accélération dans l’affaire des sondages de l’Élysée avec la mise en examen hier de Patrick Buisson et la probable implication de Claude Guéant dans ce même dossier, comme le révèle aujourd’hui Le Monde.

Tous les Républicains (ex-UMP) ne connaissent pas la trêve judiciaire dont Eric Woerth a bénéficié cette année. Et surtout pas Patrick Buisson, mis en examen hier dans l’affaire des sondages de l’Elysée. Une vieille affaire puisqu’elle remonte à 2009. Cette année-là, le lanceur d’alerte Raymond Avrillier – reçu l’an dernier sur notre plateau – demande à obtenir le détail des commandes de sondages passées par l’Elysée entre 2007 et 2009 à l’époque de Sarkozy. Bingo : non seulement on découvre la boulimie du président en termes de sondages mais aussi des contrats passés aux sociétés de Patrick Buisson et Pierre Giacometti, tous deux conseillers du président. L’association anticorruption Anticor porte plainte en 2012 pour favoritisme et détournement de fonds publics estimant qu’une bonne partie de ces sondages n'avaient pas d'intérêt public lié à la fonction présidentielle. L’affaire traîne – on faisait le point déjà l’an dernier – mais connaît un (petit) coup d’accélérateur donc avec la mise en examen de Buisson. Pour l’heure, Giacometti est toujours en garde à vue.

Autre personne interrogée en juin dans le cadre de cette enquête : l’ancien secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant. Ce dernier s’est toujours défendu d’avoir participé à la commande de ces sondages. Patatras : le site du Monde révèle aujourd’hui qu’une note, sous forme de carte de visite, prouve que le contrat passé entre la société de Buisson et l’Elysée est bien passé entre ses mains avant d’être validé par Emmanuelle Mignon, chef de cabinet de Sarkozy.

Sondage elysée

Guéant n’est pas au bout de ses peines avec la justice : mis en examen en mars pour faux et blanchiment dans l’affaire du financement libyen de la campagne de 2007 de Sarkozy (suite à l’étrange vente de deux tableaux dont nous vous parlions ici), Guéant est sous la menace d’une autre mise en examen mais cette fois-ci dans l’affaire Tapie. Comme le rapportait Le Monde le 17 juillet, "le parquet de Paris a demandé aux juges d’instruction de mettre en examen Claude Guéant pour son rôle présumé, quand il était secrétaire général de l’Elysée, dans l’arbitrage dont a bénéficié l’homme d’affaires Bernard Tapie."

>> L’occasion de revoir notre émission avec Raymond Avrillier, le lanceur d’alerte à l’origine de l’affaire des sondages de l’Elysée ou de relire les saisons 1 et 2 de notre série "mais bordel, on en est où des affaires ?"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.