Second tour : des sondeurs (un peu) plus fiables que d'autres
article

Second tour : des sondeurs (un peu) plus fiables que d'autres

Prudence à propos des reports de voix de Mélenchon

Réservé à nos abonné.e.s
Les écarts très importants entre les intentions de vote et les scores réels de Jean-Luc Mélenchon et de Valérie Pécresse à l'élection présidentielle n'ont pas beaucoup intéressé les médias jusque-là. Pourtant, certains sondeurs ne se sont pas autant trompés que d'autres. Enquête auprès des rares journalistes qui s'y intéressent.

Les bulletins n'avaient pas encore été tous comptabilisés au soir du premier tour quand le groupe TF1 a annoncé que "selon un premier sondage Ifop pour TF1/LCI, 51 % des électeurs inscrits voteraient pour le président sortant Emmanuel Macron" au second tour, tandis que "face à lui, la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen recueillerait 49 % des suffrages". Premier sondage de second tour à tomber, il est immédiatement repris par les autres médias, notamment grâce à une dépêche AFP. Il est suivi de trois autres, que l'AFP signale via de nouvelles dépêches : Elabe donne Macron à 52 % et Le Pen à 48 %, tandis qu'Ipsos et OpinionWay donnent Macron à 54 % et Le Pen à 46 %. L'enjeu est important, voire crucial ...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

TF1

Débat d'entre-deux-tours, beaucoup de bruit pour rien ?

"Du journalisme vide, complètement dépolitisé"

Plagiats en série à "L'Express", hebdo en détresse

Un chroniqueur un peu trop inspiré par la presse anglophone

Le Pen - Macron : les médias découvrent la marge d'erreur

L'écart se resserre dans les sondages sur le second tour

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.