Royal attaque Match pour une photo agenouillée à Florence
article

Royal attaque Match pour une photo agenouillée à Florence

Où commence "un cadre strictement privé" ?

Réservé à nos abonné.e.s
Mise à jour : jeudi 29 mai 2008


Paris-Match est assigné en référé pour atteinte à sa vie privée et à son droit à l'image par Ségolène Royal.

Selon l'AFP, Jean-Pierre Mignard, avocat de Ségolène Royal, explique que ces photos ont été prises sans le consentement de Mme Royal et dans un cadre strictement privé.

 

Dans son numéro du 30 avril, l'hebdomadaire publiait deux photos de Ségolène Royal prises dans une église de Florence.

Qui les a prises ? Royal était-elle consentante ? Mystère.

Le nom du photographe n'apparaît pas dans le journal, et Match ne souhaite pas faire de commentaire sur ces photos.

Sur la double p...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.