Réseaux sociaux et "dark social" : freiner la viralité ?
article

Réseaux sociaux et "dark social" : freiner la viralité ?

La vidéo ciblant Samuel Paty a circulé sur des groupes privés de réseaux sociaux

Réservé à nos abonné.e.s
Derrière l'assassinat de Samuel Paty, l'histoire d'une vidéo curieusement virale, baladée de téléphone en téléphone. A l'heure où certains voudraient imposer une censure de masse sur les réseaux sociaux, peut-on envisager d'autre stratégies de lutte contre la haine sur Internet?

Il est des vérités qui, parfois, semblent tellement évidentes qu'on hésite à les rappeler. Alors rappelons : Samuel Paty n'a pas été tué par les réseaux sociaux. Une plateforme de contenu en soi n'a au premier abord aucun pouvoir de nuisance dans la vraie vie. Samuel Paty a été assassiné par un fanatique religieux armé d'une arme blanche et d'une foi mortifère.

Comment a-t-il eu vent de la campagne de calomnie menée par un parent d'élève du collège où enseignait la victime ? Quelles voies la vidéo du parent d'élève a-t-elle emprunté pour franchir les frontières des bulles algorithmiques - communauté de parents d'élèves du coll...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.