Reportage sur le jeûne : "Le Monde" a-t-il manqué de prudence ?
article

Reportage sur le jeûne : "Le Monde" a-t-il manqué de prudence ?

Réservé à nos abonné.e.s
Dans un article paru dans "M le mag", le supplément du week-end du quotidien du soir, la journaliste Raphaëlle Bacqué signe un reportage au sein d'un stage d'une semaine alliant jeûne et randonnée. Un long récit assez flatteur pour ce genre de cures qui a indigné un collectif luttant contre les pseudos-médecines alternatives et déclenché un tweet d'alerte de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). De son côté la journaliste du "Monde" se défend fermement d'avoir fait la promotion d'une médecine alternative ou d'une secte.

"En Bretagne, une semaine le ventre vide". Le titre introduit un long récit s'étalant sur sept pages dans le supplément du week-end du MondeM le mag, dans son édition du 6 janvier. La titraille de la version web du papier est un peu plus claire : "Marche, bouillon et yoga : sept jours de jeûne en Bretagne." La journaliste Raphaëlle Bacqué, grande plume du quotidien du soir, nous emmène au bord de l'Atlantique dans une de ces cures, durant lesquelles des participants dépensent près de 1 000 euros pour boire des bouillons au gingembre et marcher entre 10 et 15 kilomètres par jour. Le but de cette semaine sans manger sous l'égide de la naturopathe Céleste Candido : se ressourcer loin des excès de la vie citadine – en bonn...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.