Qui savait quoi ? Au festival des rumeurs sur le compte Cahuzac
article

Qui savait quoi ? Au festival des rumeurs sur le compte Cahuzac

DCRI, "muraille de Chine", complot militaire, et le reste

Réservé à nos abonné.e.s
Qui n'était pas au courant de l'existence du compte de Jérôme Cahuzac ? C'est la question que l'on pourrait (presque) se poser aujourd'hui. Depuis la démission et les aveux de Cahuzac, toutes sortes de versions circulent sur ceux qui savaient et les éléments qui validaient l'existence d'un tel compte : il y aurait eu une note blanche, un rapport de la DCRI, une enquête de Bercy baptisée "Muraille de Chine" attestant de l'existence d'un tel compte. Mieux : le lobby militaro-industriel se serait vengé contre Cahuzac en communiquant des informations à la justice pour se débarrasser de celui qui était chargé de faire des coupes drastiques dans le budget de la Défense. Point commun de tous ces éléments ? Ils sont avancés par des journaux qui ne sont pas vraiment réputés pour colporter des rumeurs. Problème : toutes ces informations ont été démenties par le gouvernement.




C'est Le Canard enchaîné qui a donné le coup d'envoi de la nouvelle saison du feuilleton Cahuzac : "Qui savait, et comment ?". Dans son édition du 27 mars, une semaine après la démission de Jérôme Cahuzac, l'hebdomadaire assure que François Hollande était au courant que son ministre du budget était mal parti. "On sait aujourd'hui que Hollande dispose depuis Noël d'une note pour le moins embarrassante émanant de Beauvau. Une information que refuse de confirmer ou d'infirmer l'entourage présidentiel. Pourtant, selon des sources policières et politiques, ce document affirme que, d'une première analyse de la bande enregistrée, il r...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.