Quand l'UMP voulait parler de "genre" à la maternelle
Brève

Quand l'UMP voulait parler de "genre" à la maternelle

Surprise!

Alors que l'UMP relaye largement le combat des adversaires de la supposée "théorie du genre", que Jean-François Copé s'en prend à des livres pour enfants (on en parle ici), voilà que l'on découvre que le parti de droite voulait lui-même déconstruire les stéréotypes entre femmes et hommes dans son programme en 2011, et employait même le terme de... "genre", comme l'a signalé un twittos, repris par plusieurs sites, ici, ici ou ici.

C'est un utilisateur de Twitter, un certain "Laurent", qui a fait la découverte : l'UMP proposait en 2011 "d'introduire dès la maternelle des séances consacrées à la mixité et au respect hommes-femmes".

Soit la même chose que l'objectif des "ABCD de l'égalité" mis en place par le gouvernement Ayrault, et décriés par la droite. Cette mesure était une des 26 propositions du "pacte républicain" présenté par l'UMP en juin 2011 en conclusion de "ses états généraux", préambule à la campagne présidentielle de 2012. On trouve cette mesure ici sur le site des Etats généraux, et aussi sur ce PDF.

Sur cette proposition, on peut lire précisément : "Le premier objectif de la promotion de l’égalité des sexes et du respect hommes/femmes dès la maternelle est d’amener les enfants à se sentir autorisés à adopter des conduites non stéréotypées. Il faut aider les filles et les garçons à percevoir positivement leur genre et celui du sexe opposé. Le second objectif est d’accroître les capacités des enfants à résoudre de façon non violente et coopérative des conflits qui mettent en cause l’appartenance à l’un ou l’autre sexe ainsi que de promouvoir le respect entre les hommes et les femmes". Ciel, il y a même le terme de "genre'!

Et dans le document en Pdf, d'autres occurences du terme : "Les médias recréent un monde binaire, voire archaïque, et transmettent des représentations liées au genre presque régressives, loin du monde actuel !", ou encore : "ll conviendra de mieux sensibiliser les jurys à l'égalité professionnelle et aux discriminations liées au genre". "Il est nécessaire d'aider les managers à remettre en cause les stéréotypes de genre."

La trouvaille n'a pas échappé à la ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement. Sur son compte Twitter, Najat Vallaud-Belkacem raille la position de l'UMP : 'Merci à l'UMP 2011 de soutenir si ardemment les ABCD de l'Égalité qu'elle conspue aujourd'hui'".

Sur la supposée théorie du genre, lire notre enquête sur les approximations des médias, mais aussi celle qui explique pourquoi il a fallu 15 ans aux travaux de Judith Butler pour être traduits en français.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.