Quand Boris Johnson était journaliste eurosceptique
article

Quand Boris Johnson était journaliste eurosceptique

Comment l'ex-maire de Londres a popularisé le Bruxelles-bashing dans les médias UK

Réservé à nos abonné.e.s
Un ancien journaliste bientôt à Downing Street ? Ancien maire de Londres, Boris Johnson pourrait bien devenir le prochain premier ministre britannique après la victoire du “Leave” lors du référendum du 23 juin. Le chef de la campagne du Brexit n’a pourtant pas attendu 2016 pour dire tout le mal qu’il pensait de l’Union européenne. De 1989 à 1994, Johnson était correspondant du Daily Telegraph à Bruxelles. Où il a enchaîné articles mensongers et approximatifs, entraînant une bonne partie de la presse anglaise dans son sillage anti-Bruxelles.

Début des années 90. Boris Johnson, futur maire de Londres, a ses bureaux à Bruxelles. Il est correspondant pour le Telegraph. Sur son mur, une note laissée par son rédacteur en chef de l’époque, Max Hastings, le poussant à être plus “grandiloquent” dans son écriture. Quinze ans plus tard, alors que l’ancien journaliste fait figure de favori pour succéder à David Cameron, Johnson a semble-t-il bien suivi les conseils de son patron. Ces dernières semaines, plusieurs anciens correspondants à Bruxelles soulignent l’influence décisive qu’ont pu avoir Johnson, et son style grandiloquent, sur le reste de la presse ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.