Pulvar arrive, Legrand quitte les Inrocks (Télérama)
Brève

Pulvar arrive, Legrand quitte les Inrocks (Télérama)

L'arrivée d'Audrey Pulvar à la tête de la rédaction des Inrockuptibles provoque le départ de Thomas Legrand : l'éditorialiste explique ses raisons sur le site de Télérama.

Thomas Legrand, l'éditorialiste politique de France Inter, tenait une chronique dans Les Inrocks depuis 2010. C'est fini, en raison de l'arrivée de Pulvar. "Je n'ai rien contre elle. Je ne crains pas la censure, ni ses relectures orientées", assure-t-il à Télérama. Avant d'ajouter aussitôt : "Pour moi, c'était impossible de rester. (...) Le journalisme politique, c'est avant tout une lutte contre la communication politique, un contre-pouvoir institutionnel. Un journal traitant de politique ne peut pas être dirigé par quelqu'un d'aussi impliqué personnellement dans la vie politique du pays."

Legrand détaille la position très compliquée de l'hebdomadaire désormais : "On a justement un article sur Montebourg, ce mercredi. Et j'ai fait un édito très «anti» Montebourg. C'est le hasard. (...) Mais vous voyez bien comment ça va être lu !, ajoute Legrand.On a fait une enquête récemment sur le PS dans le Nord-Pas de Calais (nous en parlions ici, ndlr). Arnaud Montebourg s'est beaucoup impliqué dans cette histoire. On ne pourrait plus écrire cette enquête de la même façon : si on la maintenait, on nous reprocherait de faire sa pub, si on ne la maintenait pas, on se censurerait !" Conclusion, pessimiste : "Je crois qu'il ne peut plus y avoir de traitement crédible de la politique aux Inrocks."

L'occasion de retrouver la journaliste dans notre reportage @ux sources (non politiques) d'Audrey Pulvar.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.