Procès, arrestation : la fachosphère exploite des censures de la presse GB
article

Procès, arrestation : la fachosphère exploite des censures de la presse GB

Réservé à nos abonné.e.s
Pour avoir enfreint une loi britannique interdisant la couverture médiatique d'un procès jugé sensible, le militant d'extrême-droite Tommy Robinson a été arrêté vendredi 25 mai et aussitôt condamné à 13 mois de prison. L'arrestation, elle aussi soumise à des restrictions médiatiques, n'a pas été relayée par la presse britannique et tardivement par la presse française. De quoi déchaîner la fachosphère en France et à l'étranger, qui crie à la censure. Qu'en est-il en réalité ?

Tommy Robinson a-t-il été censuré par la presse britannique comme le dénonce la fachosphère ? Ce militant d'extrême droite, de son vrai nom Stephen Yaxley-Lennon est le co-fondateur de l'English Defence League, qui a pour but de "combattre l'islamisation de l'Angleterre".  

Robinson a ensuite quitté ce mouvement pour devenir le correspondant "de Rebel Media, un site d’information affilié à l’extrême-droite canadienne". Vendredi 25 mai, le militant de 35 ans est arrêté alors qu'il filmait l'entrée du tribunal de Leeds (Nord de l' Angleterre) où se déroulait, selon lui, le procès "d'un gang de proxénètes d'origine indo-pakistanaise dans la ville de Telford"

Retransmise en directe sur son compte Facebook, cette&nb...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.