Exploitation sexuelle d'enfants en GB : un raté des médias français ?
enquête

Exploitation sexuelle d'enfants en GB : un raté des médias français ?

Réservé à nos abonné.e.s
Un scandale de pédophilie en Angleterre occulté en France parce que les agresseurs sont d'origine pakistanaise ? C'est l'accusation de l'extrême-droite après les révélations du Sunday Mirror du 11 mars, et leur reprise tardive de ce côté de la Manche. En réalité, l'affaire n'est pas nouvelle, et l'aspect racial a été évoqué par le passé.

"La presse française a raté un scandale abominable, juste à nos frontières, et qui renverse un pays ami." Ainsi s'exprime Claude Askolovitch dans sa revue de presse du lundi 19 mars, sur France Inter, à propos des viols de centaines de mineur.e.s dans la petite ville de Telford, au Royaume-Uni. Comparant le traitement médiatique (minimal) de l'affaire avec la couverture, par Libération et Le Figaro, des femmes violées par l'armée d'Assad ou réclamant la vérité sur la disparition de leurs maris, le journaliste s'interroge : "pourquoi les petites filles britanniques, violentées en temps de paix, ne franchissent pas, elles, le mur de la compassion ?" L'extrême-droite, elle, a déjà imposé son récit : les agresseurs, membres de gangs, ...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.