Prix Bayeux : l'auteur du reportage sur la torture a lui même frappé des prisonniers
article

Prix Bayeux : l'auteur du reportage sur la torture a lui même frappé des prisonniers

Les journalistes de l'AFP expriment "malaise et réprobation"

Réservé à nos abonné.e.s
Le jury du prix Bayeux des correspondants de guerre a récompensé samedi 7 octobre un reportage sur la torture, dont l'auteur, immergé au sein des forces irakiennes, a lui-même avoué avoir porté des coups à des prisonniers. Une décision controversée.
nouveau media

Capture d'écran La Dépêche

La Société des Journalistes de l'AFP contre le choix du 1er prix Bayeux en photographie. Cette année, ce prix récompensant les meilleurs travaux de correspondants de guerre, a été décerné à Ali Arkady, un photographe irakien qui a documenté la torture commise par l'armée irakienne. Dans un communiqué, la SDJ de l'AFP a exprimé "son malaise et sa réprobation quant au fait de primer un reportage au cours duquel une ligne rouge a été franchie en termes d'éthique et de déontologie." Car à deux reprises lors de son reportage, Arkady a lui-même porté ...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.