Prières de rue : la presse commence à enquêter
article

Prières de rue : la presse commence à enquêter

Manque de mosquées, ou démonstration politique ?

Réservé à nos abonné.e.s
Dans combien d'endroits en France des musulmans prient-ils dans la rue ? La question est d'importance si l'on considère la polémique créée par Marine Le Pen lorsqu'elle a comparé cette pratique avec une "occupation" du territoire de la République. Et pourtant, personne n'en sait vraiment rien. Interrogés sur notre plateau la semaine dernière, deux journalistes spécialisés avaient dû se contenter de citer les chiffres de Marine le Pen, qui évoque "dix ou quinze endroits", sans préciser. Ce mercredi 22 décembre, Libération apporte un début de réponse : cette question ne concernerait qu'une vingtaine d'endroits en France !

"Il existe des prières publiques dans une vingtaine d’endroits en France; elles durent en général moins d’une heure, pas toutes les semaines; les mosquées aux abords desquelles elles se produisent ne sont pas particulièrement intégristes, même s’il peut y avoir des intégristes parmi les fidèles; ces prières sont le produit d’un manque de place dans les lieux de culte."

Fait inhabituel. Dans son éditorial, le directeur de Libération Laurent Joffrin reprend les résultats de l'enquête de ses troupes sur la lancinante question des "prières de rue", qui s'est installée dans le paysage politico-m&eac...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.