Periscope : après Sarkozy, Hollande insulté en direct
Brève Vidéo

Periscope : après Sarkozy, Hollande insulté en direct

Les équipes de communication de nos présidents ou ex-présidents s'essayent au direct avec les internautes. Problème : sur les applications en streaming, les commentaires fleurissent et les réactions aussi, sont directes.

"C'est très dur de former quelqu'un aux technologies mobiles parce que par définition c'est tellement récent qu'il n'y a pas de formation". Le co-fondateur de Showroomprivé Thierry Petit a donné une petite leçon à François Hollande dans une vidéo diffusée via l'application Periscope (dont @si vous parlait ici) par l’Élysée.

Une leçon qui tombait à pic : retransmise en direct (et encore visible ici), la rencontre entre Hollande et des salariés de l'entreprise ShowRoomPrivé.com a été agrémentée de commentaires fleuris des internautes. L'appli permet en effet de commenter ou de poser des questions à la personne qui diffuse la vidéo: les messages s'affichent sur le côté de la vidéo quelques secondes et sont visibles de tous. En l'absence de filtres et du fait d'une modération à posteriori, toutes les réactions sont affichées. Insultes comprises : "Flamby", "Sale fils de pute", "Holland ntm", "François la sens tu dans ton ***" (référence à la quenelle de Dieudonné) etc.

Une erreur de communication 2.0 que n'ont pas manqué de constater de nombreux médias en ligne comme Les Inrocks, Le Huffington Post ou encore le JDD. À tel point que le compte Twitter "Communication Élysée" a essayé de rattraper le coup, en les interpellant.

nouveau media

Les communicants de l’Élysée n'ont pourtant pas l'excuse de la nouveauté : Nicolas Sarokzy avait connu la même déconvenue l'an dernier en diffusant son allocution de soirée électorale au second tour des départementales, sur cette même application.

Par Tom Umbdenstock

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.