Pêche au requin : France Télés oublie l'écologie
article

Pêche au requin : France Télés oublie l'écologie

Plongée dans les eaux troubles réunionnaises

Réservé à nos abonné.e.s
Depuis bientôt dix ans, la "crise requin" agite La Réunion. Mais plutôt que de parler des menaces parfois physiques qui pèsent sur les écologistes, au point que certains ont choisi de quitter l'île, France Télévisions a diffusé deux reportages présentant comme un succès la pêche "préventive" au requin, dont l'efficacité reste à démontrer. Et en oubliant d'exposer le point de vue des militants écologistes et des scientifiques opposés à cette pêche. Le contexte : une pression très forte des pro-pêche sur les médias, depuis plusieurs années.

Les militants écologistes de la Réunion se sont étouffés deux fois ces dernières semaines devant leur télévision. Le 14 décembre d'abord, en regardant un reportage du 19/20 de France 3. "Vous verrez comment l'île [de la Réunion, ndlr] traque les requins-bouledogues pour protéger les baigneurs", annonce la présentatrice. Le reportage commence par suivre un pêcheur de requins : "Face à la menace, une pêche scientifique, ciblée, a été mise en place", dit la voix off. Le sujet évoque en quelques secondes les dispositifs non létaux, qui dissuadent les requins de s'approcher, puis cite un chercheur du Centre sécurité requin (CSR), institution d’État chargée de réduire les attaques, témoignant de la réussite des "prélèvements". La seconde moitié d...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Comment Sarkozy a pêché pecheur.com

Le web-entrepreneur auvergnat que Google adore

Joseph Tual, censuré puis viré de France Télés

Le journaliste d'investigation protestait contre la non-diffusion d'un scoop sur Sarkozy

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.