Paty : L'Express tweete trop vite contre des parents d'élèves
article

Paty : L'Express tweete trop vite contre des parents d'élèves

Réservé à nos abonné.e.s
Un rapport de l'inspection académique souligne le rôle de la FCPE dans la polémique qui a mené à l'assassinat de Samuel Paty. Une petite phrase, notamment reprise et déformée sur Twitter par la directrice déléguée de la rédaction de L'Express, Anne Rosencher, jette le trouble.

Des parents d'élèves auraient-ils joué les pousse-au-crime ? Après la parution du rapport de l'Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGESR) sur l'attentat islamiste qui a coûté la vie à Samuel Paty, enseignant au collège du Bois d'Aulne de Conflans-Saint-Honorine (78), la FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves) se retrouve visée par une accusation. Elle aurait en effet "conseillé" à Brahim Chnina, père d'une élève de Samuel Paty, de porter plainte contre l'enseignant après que ce dernier avait montré à sa classe des caricatures de Mahomet. Deux éléments ont mis en lumière le passage du rapport qui concerne en effet la FCPE : une interview publiée le 7 décembre au soir sur le site  de L...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Covid à l'école : les médias ont-ils tardé ?

"La presse nationale est noyée sous l'agitation ministérielle"

Macron contre les chercheurs : la bataille des fact-checkeurs

De l'intérêt de lire avec attention les documents du Conseil scientifique

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.