Paris : Winamax s'en prend aux "daronnes"
article

Paris : Winamax s'en prend aux "daronnes"

Réservé à nos abonné.e.s
Le précédent spot de l'opérateur de paris sportifs faisait du jeune parieur un roi, le nouveau envoie sa mère dans un monde meilleur. Et la communication des marques continue à cibler les jeunes des milieux populaires, principales victimes des jeux d'argent, avec une ambivalence destinée à éviter les sanctions.

C'est probablement l'ascenseur le plus effrayant depuis celui de Willy Wonka dans Charlie et la chocolaterie, et c'est Winamax qui invite les amateurs de football à le prendre. Pour ces derniers, un nouveau spot de publicité de l'opérateur de paris sportifs est, qu'ils le veuillent ou non, un événement : ils ont l'assurance de le subir en haute rotation durant des mois, ainsi qu'à l'occasion de quasiment tous les matches et émissions spécialisées. Or l'Euro commence le 11 juin.

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.