Paris, libérée des investissements fossiles ?
enquête

Paris, libérée des investissements fossiles ?

Un voeu, mais pas encore une réalité

Réservé à nos abonné.e.s
Paris sera-t-elle la première capitale européenne à s’engager pour le désinvestissement des industries fossiles, et à rejoindre ainsi un mouvement né dans les universités américaines à la fin des années 2000 (comme @si vous le racontait l’été dernier) ? Un vœu adopté par le Conseil de Paris le 16 mars dernier laisse penser que oui. En réalité, il semblerait que ce soit un peu plus compliqué…

"Je crois avoir lu qu'elle y réfléchissait". Interrogée dans Libération sur la volonté de la maire de Paris, Anne Hidalgo, de désinvestir des énergies fossiles, la journaliste canadienne Naomi Klein, qui vient de publier un nouveau livre -Tout peut changer- dans lequel elle appelle à un sursaut citoyen pour combattre le réchauffement climatique, préfère rester prudente. Pourtant, les choses semblaient aller dans le bon sens. Par exemple, le 11 mars dernier, le groupe écologiste de la ville de Paris a déposé un vœu, adopté cinq jours plus tard par le Conseil de Paris, “pour un engagement de la ville de Paris contre les invest...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.