Papebyram, 12 ans, une parole forte... et trop exposée ?
article

Papebyram, 12 ans, une parole forte... et trop exposée ?

Réservé à nos abonné.e.s
Il ne dit rien de polémique, parle posément, assène des vérités simples sans hausser le ton. Et pourtant il fait le buzz. Ce week-end, le pays découvrait le visage poupon de Papebyram, élève du collège dans lequel Samuel Paty a été assassiné vendredi. L'adolescent de 12 ans a été unanimement salué. Mais cette surexposition médiatique ne comporte-t-elle pas aussi des risques ?

C'est peut-être parce qu'aucun adulte n'a été capable de parler si justement et si simplement que la parole de Papebyram (et non Pape Byram) a fait autant de bien. Samedi 17 octobre, le journaliste indépendant Clément Lanot filme un rassemblement devant le collège de Conflans-Sainte-Honorine où enseignait Samuel Paty. 

Il interroge les personnes présentes au rassemblement de soutien devant l'établissement. Parmi elles, Papebyram, 12 ans, élève du collège en question (la vidéo a été supprimée ce 19 octobre 2020, ndlr). L'élève de 6e, qui n'avait pas Samuel Paty comme profess...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.