Pacte responsabilité : Pujadas découvre le journalisme !
Brève Vidéo

Pacte responsabilité : Pujadas découvre le journalisme !

Incroyable ! Le 20 heures de France 2 se met au fact-checking. Mercredi 9 juillet, le JT de David Pujadas a révélé, grâce à une enquête menée auprès des syndicats et des entreprises, que l'observatoire des contreparties du pacte de responsabilité, promis par le gouvernement, ne semble plus à l'ordre du jour.

Annoncé par Hollande le 14 janvier dernier, "l'observatoire des contreparties", présidé par le Premier ministre, devait vérifier l'application réelle des contreparties exigées des entreprises en échange des allègements de charges qui leur étaient accordés dans le cadre du pacte de responsabilité.

Lors de ses voeux aux acteurs économiques et sociaux, François Hollande, cité par Le Monde, a rappelé les grands objectifs des contreparties, "le nombre de créations d'emplois prioritairement pour les jeunes et les seniors", "la qualité des emplois à travers la formation et la réduction de la précarité du travail" et enfin, "les entreprises doivent s'engager à investir davantage en France et à relocaliser autant qu'il est possible leurs activité sur le territoire national".

Or, à l'occasion de la "grande conférence sociale" du 8 juillet, France 2 a montré des partenaires sociaux bien pressés d'éluder la question des contreparties, le journaliste précisant qu'un dirigeant du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, "semble découvrir l'existence de l'observatoire".

Même son de cloche du côté des entreprises contactées par France 2 qui déclarent ne pas encore avoir entamé les négociations avec les acteurs sociaux autour des contreparties. Une entreprise ajoutant même "en terme de contrepartie le secteur ne pourra pas s'engager sur des créations d'emploi".

Une belle enquête de France 2 qui a bien soigné sa mise en scène : musique de circonstance, gros plan sur les journalistes en plein fact checking et détour par les archives pour remonter au temps des promesses de François Hollande.

picto Pujadas "inaugure une nouvelle cartouche afin d'aller au-delà des apparences et du ronron des discours publics".

Et Pujadas de promettre une récidive dès la rentrée. Aux abris !

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.