Oui, la distribution de presse peut être rentable ! L'exemple des MLP
enquête

Oui, la distribution de presse peut être rentable ! L'exemple des MLP

Réservé à nos abonné.e.s
Les messageries Presstalis traversent une grave crise, mettant en péril l’ensemble du secteur de la distribution de la presse papier. Pourtant, sa seule concurrente, les Messageries Lyonnaises de Presse (MLP), affiche des résultats positifs. Salaires moins généreux ? Saine gestion ? Simple bon sens ? Oui, la distribution de presse peut être rentable.

Mais comment fait-elle son compte ? Alors que Presstalis, principal distributeur de presse en France, connait une crise sans précédent avec un déficit cumulé de plus de 300 millions d'euros, sa seule concurrente, les Messageries Lyonnaises de Presse, semble se porter parfaitement. Comment s'est construite cette entreprise discrète - qui distribue des hebdos comme Marianne, Le Point ou Charlie (dont elle a diffusé les 8 millions d'exemplaires du numéro des "survivants")  

Créée en 1945 au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les Messageries Lyonnaises de Presse émane de la volonté de patrons de presse de prendre leur indépendance des Messageries Hachette, qui avaient jusque-là le monopole de la distribution de la presse.

Elle pré...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.