Obliger les supermarchés à donner leurs aliments invendus, la belle idée qui monte
enquête

Obliger les supermarchés à donner leurs aliments invendus, la belle idée qui monte

Mais ce n'est pas si simple

Réservé à nos abonné.e.s
Faut-il obliger les supermarchés à donner leurs invendus aux associations afin de lutter contre le gaspillage alimentaire ? La question a refait surface dans les médias avec l’initiative d’un jeune élu de Courbevoie, Arash Derambarsh, qui a lancé une pétition appuyée par des stars du cinéma ou de la chanson. Son initiative n’est pas isolée : régulièrement, des élus tentent de contraindre les grandes et moyennes surfaces. En revanche, les associations caritatives y sont opposées. Pourquoi ?

Voilà un sujet qui met tout le monde d’accord : le gaspillage, c’est mal. Il suffit d’un regard dans sa poubelle chaque soir pour mesurer le gâchis – jusqu’à la nausée. Mais nos poubelles ne sont rien à côté des poubelles des restaurants ou des supermarchés. Selon les chiffres qui circulent, ce gâchis représente 20 à 90 kilos de déchets alimentaires par personne et par an. Ce constat, tout le monde le partage. Certains en font un combat. Parmi eux : Arash Derambarsh. Ce jeune élu de Courbevoie divers droite, par ailleurs collaborateur de la maison d’édition Le Cherche midi a décidé cet hiver de r&e...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.