Nouvelle censure à Canal+. Le CSA interpellé
Brève

Nouvelle censure à Canal+. Le CSA interpellé

Doit-on ajouter au palmarès de Vincent Bolloré une nouvelle censure sur Canal+ ?

Selon les révélations du Monde publiées hier, "la direction des programmes de Canal+ a décidé de déprogrammer le documentaire Hollande-Sarkozy, la guerre secrète, qui devait être diffusé le 28 septembre dans le cadre du magazine Spécial investigation". Ce film est produit par Premières lignes – la société de production de Cash Investigation diffusé sur France 2 – et l’un de ses dirigeants, Luc Hermann, assure au quotidien avoir été prévenu dimanche matin de ce changement de programme. Selon lui, la chaîne dément tout acte de censure mais ne fournit aucune raison sur la déprogrammation du documentaire réalisé par deux journalistes de L’Express, Jules Giraudat et Eric Mandonnet. De même, aucune date de diffusion ultérieure n’a été avancée.

Bolloré

D’après Le Monde, "ce documentaire qui a nécessité plusieurs mois d’enquête raconte les coulisses de la guerre de communication (coups bas, rumeurs, cabinets noirs…) à laquelle se livrent François Hollande et Nicolas Sarkozy".

Sans pouvoir attester pour l’heure d’une censure, cette déprogrammation ressemble à une nouvelle ingérence de Bolloré sur la grille de son groupe. A ce jour, l’homme a déjà réduit la voilure des Guignols de l’info – émission devenue hebdomadaire et passée en crypté sur la chaîne mais en clair sur Dailymotion – et n’hésite pas, selon le site Ozap, à relire en personne les textes des nouveaux auteurs des Guignols en cours de recrutement – avec comme consigne de ne parler ni de religion, ni de politique intérieure. De même, cet été, Bolloré a censuré un documentaire sur l’évasion fiscale d'une filiale du Crédit mutuel, banque partenaire du groupe. A la rentrée, on apprenait également que Bolloré ne voulait pas qu’on parle de lui sur ses chaînes – D8, I-télé, Canal+ - ou encore qu’il a fait savoir qu’une enquête sur l'OM, diffusée sur Canal+ Foot le mercredi 2 septembre, lui avait fortement déplu. Pas de censure ce coup-ci mais, d’après le site FranceTVinfo, le documentaire est depuis "inaccessible sur les plateformes de replay de la chaîne".

Cette ingérence inquiète l’avocate Virginie Marquet. Cette spécialiste des droits des médias a publié samedi une tribune sur le site de L’Obs pour notamment dénoncer le silence du CSA. Marquet rappelle en effet que, "quand Vivendi est entré au capital de Canal+, le CSA avait exigé du groupe de s’engager à garantir l’indépendance éditoriale de la chaîne. Aujourd’hui, Vincent Bolloré s’installe dans le fauteuil de directeur des programmes et le CSA ne dit rien. Un engagement sans contrôle ne sert à rien. C’est donc au CSA d’agir le premier et de convoquer Vincent Bolloré". Chiche ?

>> L’occasion de relire notre article qui raconte la façon dont Bolloré a censuré le documentaire sur le Crédit mutuel.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.