Non, ni la NSA ni le Patriot Act ne sont morts !
article

Non, ni la NSA ni le Patriot Act ne sont morts !

Le "freedom act" d'Obama... et ses limites

Réservé à nos abonné.e.s
Des Républicains qui combattent le Patriot Act de Bush et la NSA qui se voit amputée d’un tentacule. Il n'en fallait pas plus pour que la "mort du Patriot Act" et la "victoire de Snowden" soient décrétées - et saluées - de toutes parts. Problème : dans les faits, une seule pratique controversée de la NSA est désormais encadrée... et elle ne concerne que les citoyens américains.

 

les républicains divisés sur leur patriot act

Limiter les pouvoirs de la NSA : c'est le but avancé par l'administration Obama, qui a promulgué hier la loi dite du Freedom Act. Ce texte arrive 14 ans après le Patriot Act (dont @si avait déjà parlé), loi antiterroriste votée au lendemain des attentats du 11 septembre, qui élargissait considérablement les pouvoirs des agences fédérales américaines. Comme il s’agissait d’une loi d’exception, de nombreuses mesures qu’elle contenait étaient limitées à quatre ans. Et certaines d’entre elles, prolongées depuis 2001, arrivaient à ex...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.