Non, Marwan n'était pas seul dans le désert syrien
Brève

Non, Marwan n'était pas seul dans le désert syrien

Emotion lundi dans la presse qui publie la photo de Marwan, quatre ans, réfugié syrien, errant seul dans le désert avec un sac plastique pour unique bagage au moment de traverser la frontière jordanienne. Sauf que, comme le rapportent le blog

Big browser du Monde ainsi que de nombreux médias aujourd'hui, ce petit garçon pris en charge par le Haut Commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) n’était pas seul mais faisait partie d'un groupe de réfugiés.

Cette image largement reprise lundi par les médias picto

a d'abord circulé dimanche sur twitter et notamment via le compte d'Andrew Harper, représentant du HCR en Jordanie. Or d’autres clichés ont également été diffusés ce jour-là, qui montraient un groupe d’une centaine de réfugiés.

Devant l'émotion suscitée et histoire de replacer l’image dans son contexte, Harper a publié de nouvelles photos, aujourd'hui, en précisant selon le site Big Browser : "On voit Marwan à l'arrière du groupe, il est séparé des autres, mais pas seul."

picto

Si l'enfant a bien retrouvé sa mère après avoir traversé la frontière, Harper précise néanmoins "que les personnes les plus vulnérables, auprès desquelles le HCR intervient, sont souvent distancées dans les groupes de réfugiés".

L’enfant n’a donc pas traversé le désert en solitaire, et nombreux sont les sites qui corrigent l'information.

Reste que, pour le site de I Télé, "cette photo s’érige en symbole de l'extrême violence du conflit syrien : la barre des 140.000 morts serait déjà franchie selon plusieurs ONG syriennes, le conflit a déjà fait plus de 2.5 millions de déplacés. Parmi ces 2.5 millions de réfugiés, on estime à environ 1 million le nombre d’enfants qui ont dû fuir la Syrie".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.