NDDL : comment des journalistes ont déjoué le blocus de la gendarmerie
article

NDDL : comment des journalistes ont déjoué le blocus de la gendarmerie

Mais plusieurs télés ont diffusé les images officielles

Réservé à nos abonné.e.s
Il aura suffi d'un communiqué du ministère de l'Intérieur, pour convaincre France 2, TF1, Cnews, BFMTV... de diffuser les images filmées par la Gendarmerie nationale, lors de l'opération d'expulsion des occupants de la ZAD Notre-Dame-Des-Landes. Confusion des genres, contraintes imposées aux journalistes parfois "écartés" par les gendarmes, comment les médias ont-ils assuré la couverture de ces évacuations ?

Des journalistes et des escadrons de gendarmes caméras au poing chargés de couvrir le même événement : la scène pour le moins incongrue se répète depuis lundi 9 avril, premier jour de l'opération d'expulsion des occupants de la ZAD de Notre-Dame -Des-Landes. A cette date, le ministère de l'Intérieur a pris soin de diffuser un communiqué appelant, pour des raisons de "sécurité""les équipes de reporters présentes sur place" à veiller "à ne pas se mettre en danger inutilement et à ne pas gêner les manœuvres opérées par la Gendarmerie Nationale." Avant de préciser que cette même "Gendarmerie Nationale mettra à disposition des rédactions, des photos et vidéos de l’opération libres de droits."

Bataille d'images entre journal...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.