mort d'un stakhanoviste de l'illustration : Michel Gourdon
Brève

mort d'un stakhanoviste de l'illustration : Michel Gourdon

Michel Gourdon est décédé le 16 mars dernier.
Michel qui ?
Gourdon. Michel Gourdon. Vous n'avez probablement jamais entendu prononcer son nom mais vous avez sans doute lu sa signature, sans vous en rendre compte. Car Michel Gourdon illustra, pendant des dizaines d'années, des centaines voire des milliers de couvertures de livres. De ces bouquins de rien ou pas grand-chose, qu'on lit dans le train en allant chez mémé Georgette pour l'Ascension. À moins que ce soit un dimanche, blotti dans son lit avec un gros rhume, une bouillotte posée sur les pieds. Deux occasions rêvées de ne pas "relire" Proust, de dévorer des romans à deux sous.

Michel Gourdon, donc. Il illustra des romans policiers et des romans d'espionnage chez des éditeurs divers…

… et puis oeuvra longuement dans la collection Angoisse du Fleuve Noir…

… et puis aussi dans la collection Espionnage du même Fleuve Noir, sur les Coplan FX 18 de Paul Kenny…

… et sur les OSS 117 de Jean Bruce…

… et puis sur les San-Antonio de Frédéric Dard, toujours au Fleuve Noir :

Aux dernières nouvelles, son frère est toujours bien vivant. Hein ? Qui c'est son frère ? On s'en fout !

Non, on ne s'en fout pas. Car son frère, c'est Aslan, celui qui a peint entre 1963 et 1981 moults pineupes nichées au milieu de Lui, le magazine de l'homme moderne, qui présentait également, quoi qu'on en dise, des articles de fond bien intéressants…

 

Une palanquée de couvertures Angoisse Fleuve Noir signées Michel Gourdon, par là.

 

L'occasion de lire ma chronique intitulée Heurs et malheurs des rondeurs à travers les âges où il est question de dames qui se déshabillent, du Moyen Âge à nos jours.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.