Mondial : la presse "black blanc beur", mais prudemment
article

Mondial : la presse "black blanc beur", mais prudemment

Réservé à nos abonné.e.s
Avant, pendant, après, la finale de la coupe du monde qui a débouché sur la victoire des Bleus face à la Croatie, dimanche 15 juillet, l'expression black-blanc-beur, objet d'attention de tous les médias, a viré à l'obsession.

Black-blanc-beur, le retour ?  Le triptyque qui, après la victoire de la France en 1998, consacrait la France multiculturelle et annonçait une nouvelle ère de fraternité et de communion nationale, revient  hanter la presse française. Comme le relève France Culture, "des journalistes interrogent Kylian Mbappé, Samuel Untiti ou N’golo Kanté sur leurs origines, et reprennent souvent l’expression black-blanc-beur".  Au point que nombre d'internautes sur les réseaux sociaux notamment sur Twitter ont mis en garde médias et politiques, les invitant "à ne pas leur refaire le coup du mondial 98". Un cri du coeur d'une génération échaudée qui n'a connu que très brièvement l'effet  suscité par le ...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Et pendant ce temps, dans le reste de l'actualité...

Des nouvelles du climat, de Parcoursup, de la loi Fake news, de Trump, etc...

Ch. rédacteur low cost pour des brèves payées entre 2 et 4 euros

20 minutes et France TV info recrutent via une plateforme baptisée "Edit-Place"

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.