Moins d'enquêtes politiques, pour doper l'audience ? L'étrange injonction de France 2 à Envoyé Spécial
enquête

Moins d'enquêtes politiques, pour doper l'audience ? L'étrange injonction de France 2 à Envoyé Spécial

Fillon et Bygmalion, pourtant les meilleures scores de la saison...

Réservé à nos abonné.e.s
Exit le rédacteur en chef d'Envoyé spécial
28
28 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Moins d'enquêtes politiques, pour doper l'audience ? L'étrange injonction de France 2 à Envoyé Spécial

Exit le rédacteur en chef d'Envoyé spécial

Derniers commentaires

Une émission bien faite, intelligente et utile à la société. Intolérable.
Cela faisait un certain temps que je me demandais comment cet abcès était encore toléré par nos bien-pensantes hautes sphères politico-financières.

Eh bien voilà, c'est fait, tout est rentré dans l'ordre.
Dors bien, peuple de France. Pas de soucis, on pense pour toi et on s'occupe de tout.
Je me sens frustré. Tout ce qui est bon, on nous l'enlève et c'est de pire en pire à part quelques-uns à qui on ne cesse continuellement de mettre des bâtons dans les roues mais qui résistent contre vents et marées. Par contre la daube, elle envahit nos écrans jusqu'à la nausée parfois.
Macron l'a dit clairement, en gros : "vos gueules, les journalistes fouille-merde !" Qu'on ne nous fasse pas croire que ça n'a rien à voir avec France télévision.

On ne peut pas dire que ce soit surprenant, il avait été particulièrement "bienveillant" à l'égard de Fillon durant la campagne, les magouilles et détournements de fonds, ça ne le dérange pas, le petit Macron.

Et avec les directives sur le secret des affaires, il est évident que désormais, tout ce qui ne relève pas de l'apologie dithyrambique de Jupiter, ses oeuvres et ses fidèles est de la pure et simple malveillance destinée à saper le "penser printemps" (putain, j'ai honte rien que d'y repenser !).
C'est parfois intéressant de voir comment les voisins écoutent aux portes.

Un exemple de la presse chocolat.

Parce qu'Envoyé Spécial doit se mêler exclusivement de la graisse à frites de chez Machin.
Ca me rappelle quelque chose.
Il y a une fin.
Tout est dit : [quote=Emmanuel Macron à Versailles] "J'appelle à la retenue. (...) J'appelle à en finir avec cette recherche incessante du scandale (...) cette chasse à l'homme. (...) Cette frénésie est indigne de nous et des principes de la République"
Peut on exprimer l'assertion suivante : "Sous De Gaulle une seule chaine , sous Macron plusieurs chaines de la même chose " ?
Je ne saurais trop vous conseiller de voir "buter les souverainistes jusque dans les chiottes ?" de Michel Onfray. Il explique en peux de mots la politique média du gouvernement actuel (et ancien mais en moins... affichée).

Buter les souverainistes
Les dirigeants de France 2 doivent être moyennement contents de se faire engueuler régulièrement par des politiques furieux, et ils ont d'autant plus peur de Macron.
hi hi hi hi !
Une petite enquête sur des élus mordeurs, avec reconstitution, ce serait plaisant et instructif. Sauf pour les chauffeurs de taxi. On ne peut pas faire 100% d'audience !
Evidemment, les vraies investigations avec de véritables enjeux politiques, autrement dit, les seules qui soient vraiment essentielles, ça ne plaît pas dans l'ambiance actuelle.

Nous sommes en plein délire du "ni de droite ni de gauche", en pleine tentative de purger tout ce qui est "politique" (enfin, tout ce qui l'est ouvertement, car bien sûr, il n'y a que des gogos pour croire que quelque chose peut être "apolitique").

Il faut absolument céder à l'injonction de l'optimisme béat, et surtout, renoncer à tout esprit critique, en particulier sur les questions de fond. Chut, ne surtout pas remettre en question le modèle libéral / capitaliste. Chut, ne pas souligner que ce modèle ne repose quasiment que sur des mythes qui ont TOUS prouvé qu'ils étaient de la foutaise ("l'égalité des chances", "la main invisible", "l'auto-régulation des marchés", le "mérite", la "récompense de la prise de risque", et surtout, surtout, la "théorie du ruissellement"...). Chut, ne jamais remettre en question l'idée selon laquelle notre bonheur dépendrait de notre "richesse" et de la sacrosainte "croissance".

Toutes les personnalités médiatiques qui ont tendance à bousculer ces mythes, soit en rappelant qu'il s'agit bien d'idéologie politique et certainement pas de "bon sens pragmatique" comme on veut nous le faire croire, soit en dénonçant, comme Elise Lucet, la manière dont les lobbies ont confisqué les pouvoirs et peuvent tout se permettre... Ces gens-là sont en train de subir des attaques de toutes parts.

J'espère qu'ils tiendront bon, car cela me fait vraiment peur.
Après Tadéï, Polony, Delamarche, et maintenant "ça": "Moins d'enquêtes politiques"... En Marche vers le Ministère de la Pensée Unique... 1984, nous voilà... pathétique...
J'admire profondément Élise Lucet pour son émission Cash Investigation et pour tous les scandales politico-financiers qu'elle a dévoilés. J'espère qu'elle survivra au grand nettoyage en cours. Si elle disparaît des grilles, ce sera une bonne raison pour moi de virer l'appli France télévision, qui ne me sert plus beaucoup.
Un retour du tandem Joly-Chenu et son robinet d'eau tiède serait certainement plus Macron-compatible!
"L'enquête n'a pas disparu, mais on nous a fait comprendre que l'investigation pure et dure ce n'était plus la priorité, la priorité c'était de relever les audiences et de faire davantage de sujets conso et société", glisse un journaliste du magazine.

Il paraît que les vidéos de chats ça cartonne sur Internet, surtout s'ils jouent avec des chiens... ils pourraient renommer l'émission Envoyé Spécial chez les Chats; ça ferait un carton d'audience, les boss seraient contents...
C'est quand même évident ce qui se passe depuis que Macron (qui n'est pas cité dans ce billet) est dans les tuyaux...
Comprends pas les précautions de langage et les points d'interrogation?...
Vous faites exprès de pas comprendre?

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.