Stephan Villeneuve
enquête du par

Envoyé spécial : le rédacteur en chef congédié après la mort en Irak de trois journalistes

La rédaction du magazine soutient Jean-Pierre Canet

Sac de nœuds sur fond de drame à France Télévisions. Alors que les journalistes Stéphan Villeneuve, Véronique Robert et Bakhtiyar Haddad, ont trouvé la mort en sautant sur une mine, à Mossoul en Irak, le 19 juin dernier, la nouvelle direction de l’information vient d’évincer le rédacteur en chef d’Envoyé Spécial, Jean-Pierre Canet. En cause : le nouveau patron de l’info de France Télévisions, Yannick Letranchant, reproche au rédacteur en chef du magazine d’avoir envoyé Villeneuve en Irak sans en informer la direction. De son côté, la rédaction du magazine soutient son rédacteur en chef. Que s’est-il réellement passé ? Le rédacteur en chef a-t-il commis une faute ? @si remonte le fil de l’histoire.

Lundi 19 juin, fin de matinée. Le téléphone sonne dans les bureaux d’Envoyé Spécial. La rédaction du magazine apprend la terrible nouvelle. Les journalistes Véronique Robert et Stéphan Villeneuve, ainsi que Bakhtiyar Haddad, journaliste et fixeur kurde, viennent de sauter sur une mine en Irak. L’explosion a eu lieu alors qu’ils suivaient pour le compte d’Envoyé Spécial une unité des forces spéciales antiterroristes irakiennes pénétrant dans la vieille ville de Mossoul. Les trois journalistes succomberont. Mais à cette heure là, il y a encore peu d’éléments. Patronne du magazine, Elise Lucet, de retour d'une hospitalisation sous anesthésie générale, n’a appris que quelques minutes plus tôt de la bouche du rédacteur en chef du magazine, Jean-Pierre Canet, qu’une équipe était actuellement à Mossoul pour le compte d’Envoyé spécial. Et voilà que, dans la foulée, elle se retrouve à annoncer à sa direction dans un même temps la présence d’une de ses équipes en Irak et la fatale explosion qui vient de survenir.

Envoyé dans l'urgence

Mais rembobinons. Trois jours avant le drame, vendredi 16 juin, dans les bureaux d’Envoyé Spécial. Ce jour-là, en milieu d’après-midi, Canet reçoit en urgence la directrice de la société #5bis production, Emilie Raffoul. Au menu de la discussion : la réalisation par la boîte de prod’ d’une enquête exclusive pour le compte d’Envoyé Spécial. En effet, depuis plusieurs semaines, alors que se profile l’assaut final pour la reconquête de Mossoul, la...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Envoyé spécial : le rédacteur en chef congédié après la mort en Irak de trois journalistes

Je ne vois pas comment la mort de 3 journalistes en zone de guerre est de la faute de leur chef. Il n'aurait pas du les ...

Par Tatanka
le 04/07/2017
Tous les forums >