Militer en confinement, premier bilan
article

Militer en confinement, premier bilan

Balcons, banderoles, logement, Hidalgo, Insoumis, et les autres...

Réservé à nos abonné.e.s
Des balcons bruissant d'applaudissements et habillés de banderoles, un colloque écolo chic et numérique, un meeting en ligne de la France Insoumise... Retour sur la créativité militante pendant le confinement.

Alors que le déconfinement progressif entraîne la réapparition des cortèges de manifestants dans les rues du pays, force est de constater que le confinement fut une période étrange pour le monde militant. Avant que la planète ne se calfeutre sous l’effet du virus, la scène militante française était en pleine effervescence. Grève du personnel hospitalier, mouvement social contre la réforme des retraites, Gilets jaunes, grève des avocats, lutte des mouvements féministes contre les violences sexuelles, mouvement des jeunes pour le climat … Lorsque le Covid-19 est arrivé, le militantisme a tenté de perdurer et parfois de se réinventer, mobilisant des répertoires d'actions pour le moins originaux. Rétrospective.

Balcons, fenêtres sur cour

Sans ...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.