Meurtre de Kevin : et la fachosphère manqua sa récup !
article

Meurtre de Kevin : et la fachosphère manqua sa récup !

Réservé à nos abonné.e.s
Comment rater sa polémique. Au début de cette semaine, une partie de l'extrême-droite et de la fachosphère s'est insurgée après le meurtre d'un jeune lycéen, Kevin, le 2 juin dernier, poignardé à plus de vingt reprises. Un premier portrait-robot diffusé par les gendarmes, et montrant un jeune homme aux origines possiblement arabes, a déchaîné les commentaires sur la délinquance "issue de l'immigration". Avant qu'on n'apprenne que ce portrait-robot était faux.

C'est un gros raté pour le tout nouveau Rassemblement National (anciennement Front National) - et la fachosphère. Samedi 2 juin, un adolescent de 17 ans, Kevin, est tué à Mourmelon-le-Grand, (Marne). L'adolescent reçoit une "vingtaine de coups de couteau". Rapidement, la police entend une jeune lycéenne, "pour les gendarmes la seule témoin directe de l'homicide", résume Franceinfo. Cette dernière fournit une description de l'assassin, qui donne lieu à un portrait-robot, rapidement diffusé par les médias locaux.

Portrait-robot du meurtrier présume de Kevin

Le suspect, selon la jeune fille, serait un "homme de peau basanée, âgé entre 25 et 30 ans, mesurant environ 1m90, musclé, ...

Il vous reste 81% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.