#MeTooGay : le cas Christophe Combarieu
article

#MeTooGay : le cas Christophe Combarieu

Le journaliste culturel accusé de violences sexuelles

Réservé à nos abonné.e.s
Plusieurs hommes accusent le journaliste Christophe Combarieu d'agressions sexuelles. Ils témoignent auprès d'ASI de faits qui s'étalent de 2009 à 2019, alors que le journaliste travaillait pour Sud Radio, LCI ou encore BFM Paris. Ni Christophe Combarieu, ni ses avocats n'ont souhaité répondre à nos questions.

"Avant chaque émission, il mettait de force sa main dans mon pantalon pour «rigoler». C’était mon employeur." Le message, posté le 22 janvier sur Twitter accompagné du hashtag #MeTooGay, est signé Alexis Thiébaut. Il ajoute dans un deuxième tweet : "Régulièrement, il m’envoyait des SMS avec des photos de son sexe. Ça le faisait beaucoup rire. Moi non." Journaliste et blogueur culinaire, Alexis Thiébaut ne nomme pas dans son message l'agresseur qu'il vise. Mais il a accepté de détailler auprès d'ASI des faits qu'il dit avoir subis de la part de Christophe Combarieu, journaliste culturel et producteur de théâtre, qui anime désormais une interview hebdomadaire sur Non Stop People, chaîne diffusée en exclusivité par le groupe Canal+ e...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.