#MeToo : suicide d'un chef après un emballement de rumeurs
article

#MeToo : suicide d'un chef après un emballement de rumeurs

Réservé à nos abonné.e.s
Le chef cuisinier Taku Sekine, 39 ans, s'est suicidé après avoir été la cible d'accusations d'agressions sexuelles. Rumeurs d'enquêtes en cours, emballement estival dans le monde de la gastronomie parisienne.... Récit d'une tentative de libération de la parole qui a tourné au tragique.

 

C'était une des sensations du monde de la gastronomie. Ce mardi 29 septembre, la compagne du chef Taku Sekine, 39 ans, annonçait sur Instagram le suicide de ce dernier. Formé au Japon, arrivé en France il y a quelques années, il avait œuvré aux fourneaux pour les sommités du monde de la cuisine Alain Ducasse et Hélène Darroze, avant de devenir "un phénomène gastronomique de la capitale", selon le Monde, qui le décrit comme "un des défricheurs de la bistronomie". Il tenait notamment les restaurants très en vue Dersou, dans le quartier de la Bastille, premier à associer mets et cocktails, depuis 2014, et le Cheval d'Or, qui propose des plats asiatiques revisités, depuis 2019.

Mais ce n'est pas tant la carrière du chef qui est détaillée ...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.