Merkel fait mentir les médias sur son "déclin"
article

Merkel fait mentir les médias sur son "déclin"

"Déclin", "fin longue et douloureuse", "chute"....

Réservé à nos abonné.e.s
La cote de popularité d'Angela Merkel oscille entre 72 et 82%, grâce à sa gestion de la pandémie. Annoncé de nombreuses fois depuis 2015, d'abord dans les médias anglo-saxons puis par la presse française, le déclin d'Angela Merkel reste difficile à percevoir en 2020. Retour sur une politique-fiction persistante.

Si l'année 2020 s'annonçait sous de meilleurs auspices que les précédentes pour le pouvoir allemand, depuis le début de l'épidémie de Covid-19, Angela Merkel bénéficie d'une cote de popularité historiquement élevée. Celle-ci oscille désormais entre 72 % et 82 % d'opinions favorables, score à faire pâlir d'envie un président français... et ses adversaires allemands, que Merkel éclipse toujours. La chancelière semble donc assurée de terminer son mandat en 2021 à la tête de la "GroKo", soit la grande coalition entre les partis de droite CDU et CSU, et le SPD de centre-gauche. Désormais "au sommet" dans Le Point, "plus forte que jamais" dans Le Figaro, "plébiscitée dans les sondages" pour Les Échos, rien ne semble pouvoir entraver la dernière a...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.