Mensonge : Ruquier n'invitera "plus jamais Caroline Fourest"
Brève

Mensonge : Ruquier n'invitera "plus jamais Caroline Fourest"

Suite et fin de la polémique ? Revenant sur le clash ayant opposé la semaine dernière la polémiste et son chroniqueur Aymeric Caron, Laurent Ruquier a annoncé qu'il n'inviterait "plus jamais Caroline Fourest" dans ses émissions. Condamnée en diffamation pour une chronique sur France Culture, Fourest avait assuré à Caron, qui venait de rappeler cette affaire, qu'elle avait "gagné [son] procès" en appel. Or, la procédure est toujours en cours.



Egratigné sur les réseaux sociaux pour ne pas avoir soutenu son chroniqueur, lequel émettait des doutes sur la version de Fourest, Ruquier s'est justifé hier soir dans "On n'est pas couché" (France 2) : "Quand Caroline Fourest, sur ce fauteuil, nous a dit, m'a dit et a dit à Aymeric Caron "J'ai gagné en appel dans ce jugement et dans cette condamnation", il faut savoir qu'à cette heure-ci, il est à peu près 1h du matin, on n'a aucun moyen de vérifier si elle dit vrai, explique l'animateur. Moi, quand quelqu'un me dit ça, je la crois car je ne peux pas penser un seul instant qu'on puisse nous mentir, me mentir et donc mentir aussi à Aymeric Caron et c'est bien pour ça qu'effectivement, j'ai demandé à Aymeric Caron de se taire et de croire ce que disait Caroline Fourest. Il n'y avait rien qui pouvait nous prouver le contraire à ce moment-là. (...) [En réalité], elle a menti en disant qu'elle avait gagné en appel, ce n'est pas vrai, moi j'ai pris une décision : je n'inviterai plus jamais Caroline Fourest sur ce plateau et dans aucun plateau de mes émissions parce que je ne veux pas qu'on me mente, surtout quand c'est au détriment, évidemment, d'un de mes collaborateurs".

Annonçant dans un premier temps avoir gagné son procès en appel, Fourest avait changé de version après la diffusion de l'émission en assurant que l'avocat adverse "a délibérément laissé filer le délai de prescription pour que cet appel n’ait pas lieu, et abandonné les poursuites". Ce que l'avocat en question contestait. Joint par @si, l'un des avocats de Fourest, Me Frédéric Buret, finissait par admettre que "la procédure est en cours" et qu'il attendait une date d'audience.

Réagissant à l'intervention de Ruquier, Fourest a dénoncé, sur Twitter, une "exécution dégueulasse".

Dans un billet de blog qu'elle vient de mettre à jour, elle s'explique plus en détail sur les raisons qui l'ont poussée à affirmer qu'elle avait gagné le procès d'appel : "Quand Aymeric Caron m’attaque sur cette vieille plainte, totalement hors sujet, il se trouve que j’ai rapidement évoqué ce dossier avec mes avocats au téléphone et qu’ils m’ont dit « Pour l’appel, c’est plié. C’est prescrit. Ils n’ont pas interrompu le délai… » Pour moi, c’est donc gagné. Ce que je ne savais pas, en toute bonne foi, car je ne suis pas juriste, c’est qu’une fois la prescription constatée, il faut encore attendre que la Cour d’appel statue officiellement sur cette prescription. Ce qui peut prendre des mois. Un délai technique dont joue l’avocat adverse".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.