Mediapart accusé de plagiat
article

Mediapart accusé de plagiat

Une chronologie du virus s'est inspirée d'un thread sur Twitter

Réservé à nos abonné.e.s
Sa chronologie du Covid-19 établit en dates le décalage entre les préconisations liées à la pandémie et l'action gouvernementale. Mais l'une des sources utilisées par Mediapart n'a pas vraiment goûté les "emprunts", initialement non signalés, de son propre travail.

Samedi 11 avril, l'incontournable fondateur de Mediapart Edwy Plenel annonce sur Twitter la publication d'une chronologie de la pandémie. "L'investigation est parfois à portée de mains si on se donne la peine d'aller chercher l'information qui fait sens" : ainsi promeut-il le travail d'un autre cofondateur du site, François Bonnet. En quelques tweets, il présente certaines dates-clés, montrant à quel point, tandis que les institutions internationales prônaient des actions rapides de lutte contre le Covid-19, le gouvernement français, lui, était occupé à d'autres tâches telles que la réforme des retraites, ou minimisait l'ampleur de la crise à venir. "Ce n'est qu'un aperçu de l'implacable démonstration de cette chronologie de Mediapart"...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Modifier sa page Wikipédia, un sport de député

Affaires judiciaires, lois votées, controverses d'image... tout doit disparaître

Données Covid-19 : Worldometer, opaque et peu fiable

Mais tous les médias s'en sont servis... même Arrêt sur images !

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.