Masques de Bayrou : le Canard s'emballe
article

Masques de Bayrou : le Canard s'emballe

Réservé à nos abonné.e.s
Le 13 mai, le Canard Enchaîné publie une pique envers le maire de Pau, suggérant que des masques anti-Covid distribués par la municipalité, bien que fabriqués en Chine, étaient accompagnés abusivement de la mention "tricoté en Béarn". Mais l'info était trop croustillante pour être 100% exacte.

Mercredi 13 mai paraît le premier numéro complet du Canard Enchaîné depuis ses éditions réduites de la période de confinement. Au pied de sa célèbre page 2, qui regroupe les indiscrets politiques les plus croustillants, l'hebdomadaire satirique décoche des piques aux élus exploitant à leur profit politique la crise sanitaire, par l'intermédiaire de distributions de masques. L'un des mis en cause n'est autre que le maire de Pau et président du Modem, François Bayrou. "Les 8 et 9 mai, écrit le Canard, une centaine d’employés municipaux étaient au turbin au parc des expositions de Pau. Mission : ouvrir les paquets de masques en provenance de Chine, enlever l’étiquette écrite en mandarin et la remplacer par un mot doux signé… François Bayr...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.