"Mamie Loto", nouvelle icône de la réacosphère judiciaire
enquête

"Mamie Loto", nouvelle icône de la réacosphère judiciaire

"Et Cahuzac ? Et Thévenoud ?" : la justice attaquée après la mort d'une septuagénaire du Pas-de-Calais

Réservé à nos abonné.e.s
Quelques semaines après sa condamnation pour l'organisation de loteries non déclarées, une septuagénaire du Pas-de-Calais est décédée le soir de Noël. Mais comment Yvette Bert, celle qu'on surnomme "Mamie Loto", est-elle devenue en quelques jours une figure pour les sites de droite et de la fachosphère ? Et qu'en pensent les journalistes de la Voix du Nord, qui ont couvert son procès et publié sa dernière lettre ?

"Abus de confiance" pour Mamie Loto. Yvette Bert, également connue sous son pseudo "Mamie loto" ou "Mamie Bert" avait fait les gros titres le mois dernier : pour son organisation de loteries non déclarées (169 en trois ans, pour plus de 400 000 euros de recette), la retraitée du Pas-de-Calais a écopé de 6 mois de prison avec sursis, 10 000 euros d'amende et près de 100 000 euros de recouvrement d'impôt, le 6 novembre dernier.

Pour sa défense Yvette Bert assurait que les sommes récoltées servaient uniquement à l’organisation (location de la salle par exemple) et à soutenir des associations ou des "personnes en difficulté", et qu’il n...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.